Inspiré par ça.

Le 9 novembre 1989, Günter Schabowski, secrétaire du Parti communiste est-allemand, se présente devant les journalistes pour présenter les travaux du Politbüro du Comité central.

Après une heure de conférence de presse, voilà ce qu'il déclare :

"Wir wissen um diese Tendenz in der Bevölkerung, dieses Bedürfnis der Bevölkerung zu reisen oder die DDR zu verlassen. Deshalb haben wir uns dazu entschlossen, heute eine Regelung zu treffen, die es jedem Bürger der DDR möglich macht, über Grenzübergangspunkte der DDR auszureisen."

"Nous connaissons le désir, le besoin de la population de voyager, voire de quitter la RDA. C'est pourquoi nous avons décidé aujourd’hui de prendre une disposition qui permet à tout citoyen de la RDA de sortir du pays par les postes-frontières de la RDA."

 Puis il enchaine :

"Privatreisen nach dem Ausland können ohne Vorliegen von Voraussetzungen (Reiseanlässe und Verwandtschaftsverhältnisse) beantragt werden. Die Genehmigungen werden kurzfristig erteilt. Die zuständigen Abteilungen Paß- und Meldewesen der Volkspolizeikreisämter in der DDR sind angewiesen, Visa zur ständigen Ausreise unverzüglich zu erteilen, ohne daß dafür noch die Voraussetzungen für eine ständige Ausreise vorliegen müssen. […] Ständige Ausreisen können über alle Grenzübergangsstellen der DDR zur BRD bzw. zu West-Berlin erfolgen."

"Les voyages à titre personnel vers l'étranger peuvent être entrepris sans conditions (motif du voyage et condition de parenté). Les autorisations seront données dans de brefs délais. Les services compétents de la Volkspolizei ont pour ordre d'accorder immédiatement les autorisations de quitter le territoire, même sans que les conditions pour une sortie du pays soient remplies. (...) Les sorties du pays sont possibles par tous les postes-frontières de la RDA vers la RFA comme vers Berlin-Ouest."

Dans le brouhaha final, un journaliste demande quand cette mesure entrera en application ("Wann tritt das in Kraft ?"). "Pour autant que je sache… c'est maintenant, immédiatement" ("Das tritt nach meiner Kenntnis… ist das sofort, unverzüglich"), répond Günter Schabowski, hésitant, après avoir vainement cherché la précision dans le texte qu’il a sous les yeux.

Il annonce donc que le Comité a décidé que les visas pour l’Ouest seraient désormais délivrés sur simple demande, sans délai d’attente. En bon allemand, cela signifie que oui, le mur de Berlin est tombé, là, à cet instant.