Ca faisait longtemps que je n'avais pas parlé théâtre (ça faisait longtemps que je n'avais pas été au théâtre). J'ai donc découvert, à l'occasion d'un week-end parisien et sur l'aimable recommandation d'un ami, la Belle étoile et la compagnie Jolie môme. La compagnie Jolie môme, je connaissais déjà, au travers de ses chansons, de ses vidéos en manifs. La Belle étoile est leur théâtre, à Saint-Denis, métro Front Populaire, ça ne s'invente pas. Ils s'y sont installés depuis plusieurs années maintenant, suite à leur création en 1983 par Michel Roger. On y mange et on discute avec ses voisins avant, on y boit un canon et on échange avec les comédiens après.

Le spectacle qui s'y jouait ce soir là c'était 14/19 La mémoire nous joue des tours, où comment revisiter et redécouvrir la première guerre mondiale par les différents mouvements populaires.

"Croire en l'histoire officielle, c'est croire des criminels sur parole" prévient le chapeau du Môme, organe central de la compagnie Jolie môme au format A3 recto-verso et distribué à l'entrée à chaque spectateur.

On y croise des personnages connus tels Rosa Luxemburg, Léon Jouhaux ou Jean Jaurès, d'autres moins connus mais tout aussi importants tels Karl Liebknecht ou Jeanne Labourbe. C'est joué, c'est chanté, c'est d'une putain d'énergie et incroyablement communicative. Et en plus on apprend.

Mon moment préféré : un partage du monde entre les grandes puissances coloniales façon partie de cartes extrêment bien trouvé et super réussi.

Une critique sur Enlarge your Paris.


MàJ du 20 décembre 2015 avec l'ajout d'une vidéo en chanson :