Au 1er novembre ils étaient exactement 61 763, répartis dans 194 établissements pénitentiaires. Certains d'entre eux sont parvenus à faire passer une arme à haute valeur informative : une caméra vidéo. Ils ont ainsi pu enregistrer plus de 2h30 de film montrant le quotidien dans une prison. Le Monde en diffuse un (très court) montage :

La prison de Fleury-Mérogis filmée par des détenus
par lemondefr

La Cour Européenne des Droits de l'Homme condamne régulièrement la France pour sa politique carcérale. Selon les propres chiffres du ministère de la Justice il y avait au 1er novembre 2008, 50 989 "places opérationnelles" dont :

  • 16 établissements ou quartiers d'une densité supérieure ou égale à 200 %
  • 45 établissements ou quartiers d'une densité supérieure ou égale à 150 et inférieure à 200 %
  • 51 établissements ou quartiers d'une densité supérieure ou égale à 120 et inférieure à 150 %
  • 31 établissements ou quartiers d'une densité supérieure ou égale à 100 et inférieure à 120 %
  • 89 établissements ou quartiers d'une densité inférieure à 100 %

Le contribuable paye par ses impôts la police qui le protège ou arrête ceux qui l'agressent, la justice qui les condamnent, les prisons qui les gardent. En cas de mécontentement dudit contribuable, on pourra toujours supprimer ces coûteuses institutions.

Pour complèter tout ça, un post de Maître Eolas contenant une lettre d'un détenu et une vidéo de Libération commandée par l'Observatoire International des Prisons et par Emmaüs.


MàJ du 22 janvier 2011 : 4 à 8 fouilles à nu par jour par des mecs en cagoule qui filment la scène, la France est condamnée.