29 septembre 2014

Face à la résigation à la dette

Cela semble un fait acquis : l'Etat dépense trop. La solution est alors simple : il faut réduire nos dépenses. Face à ce discours dominant poussant à croire que notre dette est due à une croissance excessive des dépenses publiques, d'où vient vraiment notre dette ? De quoi est-elle composée ? C'est à ce travail que s'est attelé le Collectif pour un Audit Citoyen de la dette publique. C'est ce sont à ces questions que répond son rapport publié le 27 mai dernier. En voilà le résumé introductif : Tout se passe comme si la réduction... [Lire la suite]
Posté par Pensebete à 23:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 janvier 2013

Crapules (suite)

Après de premiers soupçons il y a un an, on en entend reparler en ce moment : Les faits reprochés sont graves. A l'origine du scandale, une ancienne cadre démissionnaire d'Elstat avait accusé l'office d'avoir artificiellement gonflé le déficit public de l'État grec en 2011 afin d'en faire un record en zone euro. La supercherie, si elle est avérée, aurait eu pour but de choquer l'opinion afin qu'elle accepte mieux la cure d'austérité imposée par l'Union européenne et le Fonds monétaire international en échange de leur aide financière.... [Lire la suite]
Posté par Pensebete à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
03 octobre 2012

3%

3%. C'est le seuil de déficit en % du PIB qu'impose le Pacte de Stabilité et de Croissance. Mais pourquoi 3%, et pas 1,5 ou 7 ? C'est Guy Abeille, chargé de mission au ministère des Finances sous Giscard puis sous Mitterrand, qui a participé à l'élaboration de ce seuil et qui l'a raconté à la Tribune. Par les temps qui courent, les attentions sont focalisées sur les déficits publics. Il vous intéressera peut-être de savoir quelle est la toute origine du seuil de 3% de déficit public rapporté au PIB - référence devenue... [Lire la suite]
18 février 2012

Austérités grecques

Un nouveau plan d'austérité est en cours en Grèce. Récapitulatif pour y voir plus clair. Mars 2010 Au programme : hausse de deux points de la TVA (elle passe de 19 % à 21 %), gel des pensions de retraite des fonctionnaires et des salariés du secteur privé, coupes de 60 % du quatorzième mois des salariés du secteur public et de 30 % du treizième mois, taxes sur les alcools (augmentation de 20 %), le tabac (augmentation de 63 %), les carburants (augmentation de 8 centimes par litre d'essence et de 3 centimes par litre de diesel)... [Lire la suite]
Posté par Pensebete à 21:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 décembre 2011

Qui détient la dette française ?

La dette française est multiple (triple pour être exact) : on distingue celle de l'Etat, celle des collectivités locales et celle des administrations publiques. Les titres émis par un l'Etat français lorsqu'il souhaite emprunter sont les Obligations Assimilables au Trésor (OAT), les plus importantes en volume, remboursables en sept à cinquante ans, qui peuvent être à taux fixe ou variable. Il existe également deux types d'emprunts à court terme : les Bons du Trésor à intérêt ANnuel (BTAN), d'une durée de deux ou cinq ans et les Bons... [Lire la suite]
Posté par Pensebete à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 décembre 2011

Quinquennat Sarkozy : bilan

C'est l'équipe de campagne de François Hollande qui a réalisé ce bilan. 1. De 1175,9 (1er trimestre 2007, Insee) à 1788 milliards d’euros à la mi-2012 (prévisions Bercy/Banque de France et rapport du projet de loi de finances pour 2012). 2. Liste établie par le journal Le Monde sur la base des travaux de la commission des finances de l’Assemblée nationale présidée par Jérôme Cahuzac. Par ailleurs, les prélèvements obligatoires sont passés de 43,3% du PIB - 818,9 milliards - en 2007 à 44,5% - 920,9 milliards - en 2012... [Lire la suite]
Posté par Pensebete à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
10 octobre 2011

Dette et création monétaire

J'avais prévu, un jour, de tenter de comprendre et d'expliquer le mécanisme de création monétaire, de prêt de la Banque Centrale aux banques privées puis de celles-ci aux Etats, de l'interdiction faite par la loi du 3 janvier 1973 puis par le traité de Maastricht (article 104) : Article 104 du traité de Maastricht 1. Il est interdit à la BCE et aux banques centrales des États membres, ci-après dénommées "banques centrales nationales", d'accorder des découverts ou tout autre type de crédit aux institutions ou organes de la... [Lire la suite]