23 août 2008

La force des idées

Je crois en la force des idées. Les idées se combattent avec des idées, des arguments, la démonstration de l'inanité des présupposés. La plupart des sympathisants des mouvements d'extrême droite sont induits en erreur parce que personne ne leur apporte la contradiction. Certains, qui ont de l'ambition et le goût du commandement, sont irrécupérables car ils ont tout à perdre à changer d'avis (imaginons Jean-Marie Le Pen se rallier à la droite modérée, à son âge ?). Peu importe, laissons-les seuls. Mais je pense que la... [Lire la suite]
Posté par Pensebete à 14:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

23 juillet 2008

Faîtes votre choix

Vous ne savez pas comment occuper votre week-end du 13-14 septembre ? Pas de problème, j'arrive à la rescousse, plein de propositions dans mon escarcelle (enfin 2). 2 approches, 2 week-end. 1. La fête de l'Huma Des dizaines de concerts dans une ambiance festive, pour la modique somme de 17€. 2. L'université d'été du FN (XXIème du nom) Dans un cadre idyllique, venez partager un moment avec des gens qui ne pensent pas comme vous. Instructif et pour 30€. Reste plus qu'à se décider. J'hésite encore un peu (faut dire... [Lire la suite]
Posté par Pensebete à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 juillet 2008

Vous avez 1 nouveau message

Aujourd'hui c'est (de nouveau) Patrick Devedjian qui m'écrit. Je dois dire que ça m'arrive régulièrement. Je pense que je reçois un courrier par semaine, signé (électroniquement) par le secrétaire général de l'UMP. Cette fois-ci c'est pour souscrire aux Bons (appréciez la majuscule) de soutien à la réforme. Connaissant mon penchant naturel à aider les pauvres et les miséreux, il me demande un peu d'argent. A croire que les caisses sont vides aussi à l'UMP. En échange j'aurai droit un "certificat de souscription à mon nom et signé... [Lire la suite]
Posté par Pensebete à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 juillet 2008

Planète jeunes contre monde G8

C'était le titre d'un article de journal. Un étudiant y parlait. C'était en juin 2003. J'étais tombé dessus chez mes grands-parents en parcourant l'Humanité qui traînait là. La phrase m'avait plu, je l'avais notée, je la retranscrits ici :"On s’est pris à rêver d’un monde de fête et de couleurs, un monde d’égalité et de bonheur, de défilés démilitarisés, de paradis qui ne soient pas fiscaux, d’un Nord qui ne perd pas le Sud, d’universités populaires*, de richesse solidaire, de savoirs partagés et de miel en tartine au... [Lire la suite]
Posté par Pensebete à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 juillet 2008

Se remettre en question

N'est-ce pas la meilleure façon d'avancer ? Ou autre manière de poser la question, peut-on avancer sans remise en question ? Tout ça trotte dans ma tête depuis plusieurs semaines. En fait depuis cette formation où les maitres mots furent "Je suis responsable mais pas coupable" (autre façon de dire je suis responsable, je suis coupable... mais je m'en fous ?) et "JE ne suis pas le problème". Cette dernière phrase voulant signifier que physiquement oui JE ne suis pas un problème, je suis peut-être la cause d'un... [Lire la suite]
Posté par Pensebete à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 juin 2008

Reconversion

24 ans ! Et (toujours) plus de doutes, de questionnements. Aujourd'hui pourquoi ne pas se reconvertir finalement ? Je propose "escorteur" (escorter ?). Alors oui ça fait un peu escort boy, je dois bien l'avouer. Pourtant rien n'a voir, c'est en fait nettement moins glamour. Je ne savais même pas que ça existait et puis j'ai entendu Laurent en parler. On sentait une sorte de pudeur chez lui, il avait du mal à trouver le mot juste. Et escorteur, il a dû trouver que ça sonnait juste.J'ai donc fait un rêve, un rêve où tous les petits... [Lire la suite]
Posté par Pensebete à 21:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 juin 2008

Oser (Osons ?)

Dans les années 70, des expériences inédites dans le monde du travail ont été lancées. L’école Vitruve dans le 20e arrondissement de Paris a ainsi lancé en 1974 une expérience pédagogique nouvelle. S'inspirant des idéaux post-soixante-huitard et reprenant à son compte le fameux slogan "Interdit d’interdire". Ainsi le vouvoiement, les cahiers, les notations, les punitions furent abolis. Tout était débattu en assemblée générale afin que les enfants fassent l’apprentissage de la démocratie. Pendant ce... [Lire la suite]
Posté par Pensebete à 23:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 mars 2008

Petites pensées et "grandes" réflexions

J'ai de la chance. J'ai un travail, en CDI, plutôt bien rémunéré si on en croit les statistiques (salaire médian en 2006 selon l'INSEE : 1 555 euros nets par mois). Il y a pire comme point de départ. En plus c?est intéressant, je ne m'ennuie pas et je travaille dans une bonne ambiance. Pour moi le débat (la réflexion) est ailleurs (Fox, si tu m'écoutes?). Pour l?instant cet emploi s'inscrit dans la droite ligne de tout ce qui a précédé (ce n'est pas non plus comme si j'avais déjà vécu énormément). Je veux parler des études. Comme... [Lire la suite]
Posté par Pensebete à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 janvier 2008

Immersion dans la bourgeoisie parisienne

Attention ! Tout ce qui se trouve dans ce récit est véridique et a été authentiquement vécu. Ames sensibles, s'abstenir ! Il fallait bien que ça m'arrive. Maintenant que je fais partie d'une élite hautement rémunérée, je me devais de passer du temps avec des gens de ma nouvelle classe sociale. C'est désormais chose faite depuis cette journée du 31 décembre 2007. Je ne pouvais rêver mieux pour cette nouvelle année. Tout le monde a en tête des sketchs de comiques parodiant la grande bourgeoisie française (essentiellement parisienne... [Lire la suite]
Posté par Pensebete à 15:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 décembre 2007

Vive le seigneur

Vive le Seigneur donc ! Oui, vive le Seigneur car il sait éclairer ses brebis les plus mal en point. Malheureusement pour d'autres, il est du genre joueur et il en privilégie certaines du troupeau selon des critères des plus obscurs. Remémorons nous (enfin pour ceux qui le peuvent, l'alcool n'aidant pas dans ce genre de situation). Nous sommes le 30 novembre (en réalité le 1er décembre mais ne chipotons pas), quelquepart entre Castellanne et le Vieux Port. Là, 3 fervents optimistes croient être bientôt couchés. C'est sans compter... [Lire la suite]
Posté par Pensebete à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,