C'est reparti, il est de nouveau de bon ton de taper sur la SNCF et les cheminots. Alors rappelons quelques faits.

Les bénéfices de la SNCF ont plus que doublé en 2017.

Capture du 2018-02-28 21-22-25

52 000 € par mois. C'est ce que touchait Florence Parly, notre actuelle ministre des Armées, lorsqu'elle était Directrice Générale Déléguée Stratégie et Finances (les détails par ici).

Capture du 2018-02-28 21-30-21

Dans un rapport de la cour des comptes, on apprend que la SNCF a dépensé une fortune en communication.

https://www.humanite.fr/sncf-les-cheminots-ces-grands-privilegies-vraiment-651338

Et pour finir, sur la supposée prise d'otage des usagers par les cheminots. Après celle, réelle, du Bataclan, ça devient vraiment vraiment indécent. Peut-être qu'à présent, après ce qui est arrivé à François de Closets, nos grands éditocrates penseront à bien se la fermer sur le sujet.


Reste quand même l'impression que tout ne tourne pas rond à la SNCF, que la qualité de service n'est peut-être pas au rendez-vous, et donc que des réformes seraient nécessaires. Des réformes oui, mais certainement pas celles proposées par Emmanuel Macron et le parti médiatique.

Et justement, des réformes alternatives il y en a :

Et si on les écoutait ?


Si vous êtes plus branchés BD, tout est expliqué superbement ici.


Le Monde a publié une tribune intitulée "L’ouverture à la concurrence ne garantit en rien une baisse des prix favorable au voyageur"