Ca fait longtemps que je veux écrire un article sur le 8 mai 1945, pas celui qui nous fait commémorer (et non célébrer) la capitulation allemande, mais le 8 mai 1945 du massacre de Sétif et Guelma.

Ce ne sera pas l'objet ici, je vous renvoie vers le récit qu'en livre Rebellyon.

Nous sommes aujourd'hui le 17 octobre. Il y a 55 ans, C'est une époque pas si lointaine. L'Algérie était encore française, Maurice Papon préfet de police de Paris, un couvre-feu cible exclusivement les Algériens, une manifestation pacifique est violemment réprimée par la police.

Mathilde Larrère et Laurence De Cock racontent ces massacres à quatre mains.