Parce qu'on est constamment abreuvé de chiffres, tous plus délirants les uns que les autres, chiffres qu'on ne peut jamais comparer tellement ils ne nous parlent pas (et pourtant ils nous concernent), je me lance dans un inventaire partiel et partial des chiffres dont on est bombardé. Cet article sera régulièrement mis à jour.

190 milliards d'euros par an : ce qui échappe aux caisses des Etats du fait de l'évasion fiscale des multinationales (http://www.humanite.fr/apple-se-gausse-du-fisc-americain-587996)

16 milliards d'euros (valeur basse) : montant des fraudes aux cotisations sociales en France en 2012, estimation de la Cour des comptes (http://www.bastamag.net/Cotisations-sociales-pourquoi-les-patrons-fraudeurs-sont-si-rarement-poursuivis)

19 milliards d'euros : déficit des régimes obligatoires de base et du fonds de solidarité vieillesse (http://www.bastamag.net/Cotisations-sociales-pourquoi-les-patrons-fraudeurs-sont-si-rarement-poursuivis)

11 milliards d'euros par an : coût économique et financier de la pollution de l'air établi par la commission d'enquête sénatoriale (http://surlaroutede.canalblog.com/archives/2015/08/17/32499990.html)

5 milliars d'euros par an : montant des sommes non versées à des bénéficiaires du RSA alors qu'elles pourraient l'être, autrement dit le montant du non-recours aux droits et aux services (https://theconversation.com/le-non-recours-aux-aides-sociales-lenvers-invisible-de-la-fraude-sociale-54765)

235 milliards d'euros de prestation (par an ?) : montant distribué par le régime général pour des coûts de gestion de 11 milliards d'euros, à comparer aux 27 milliards d'euros distribués par les mutuelles pour des coûts de gestion de 11 milliards d'euros (https://www.youtube.com/watch?v=PWps2hWI__U à partir de 33'11'')