On s'active pour le petit déj et c'est le départ pour le sommet de 510m à 9h45 avec une bouteille d'eau pour 5. Manu reste pêcher pendant qu'on s'amuse à se perdre dans les fourrés. Montée au col, petit sommet, barres de céréales, puis grand sommet et plus d'eau.* On prend un raccourci, forcément c'est plus court... Arrivée affamée à la capsule après 5h de petite balade, Manu n'a pas bougé, pas bu et pas mangé. Les meufs se mettent à la thalassoglaciothérapie. Céréales méd', sauc' noisettes, parmesan et les bolets qu'on se traine depuis 5h. Tentative de pêche d'un 6ème poisson pour Boti et Damien. Boti en rejette 2, Damien pêche un hameçon en milieu de rivière. Mouki et Betti reposent leur carcasse sous la tente. On plie et on quitte la capsule pour la cabane invisible. Fanni cavale en tête. Disparition de soleil et de la cabane. On choisit le camp sur l'herbe moelleuse, on plante les tentes à côté. Manu et Fanny lèvent des filets d'omble pendant que Boti et Mouki préparent la souplette et la purée-poulet-bolet (classique !) et que Betti et Damien s'exercent à brûler et éteindre la mousse des cailloux. 3 poissons en papillote plus tard, on décide de s'apercevoir qu'il y a une aurore boréale ! C'est tellement beau qu'on en choperait une fracture de la rétine. Temps de pose : 60 secondes. Dodo à la belle pour Damien et Betti, mais les yeux ne veulent pas se fermer. Environ 1h30 plus tard, Damien rejoint Betti dans son rêve d'aurore boréale, Fafou tente de s'incruster mais sans succès. WAOUH !

*Une ou deux photos du glacier parce qu'il n'est pas trop laid.

Ca chat-huante sur les versants de montage à gauche.