11 juillet 2011

Capitalisme, désir et servitude

  Sous titre : Marx et Spinoza. Puisqu'il faut en passer par là, selon Frédéric Lordon, si on veut comprendre le capitalisme et plus particulièrement les rapports salariaux. Comment le capitalisme s'y prend-il pour soumettre le plus grand nombre aux intérêts de quelques-uns ? Mieux, comment s'y prend-il pour rendre le plus grand nombre heureux de réaliser les intérêts de quelques-uns ? C'est un ouvrage universitaire, qui peut parfois donner du fil à retordre, qui fait appel à de nombreux concepts, de nombreux latinismes. Il... [Lire la suite]