Le 20 et 27 mars prochain, nous élisons nos derniers conseillers généraux.

Ces élections se font au scrutin :

  • majoritaire
  • uninominal : on vote pour une seule personne, le bulletin de vote ne comporte qu'un seul nom
  • universel direct
  • à 2 tours

Au 1er tour est élu le candidat qui obtient une majorité absolue (soit le moitié des suffrages exprimés plus une voix) et un nombre de suffrages égal à au moins 25 % des électeurs inscrits.
Les 2 candidats en tête au 1er tour et les candidats ayant obtenus les voix d'au moins 12,5% des inscrits peuvent se maintenir pour le second tour. Ce seuil, très élevé, a été relevé en 2010. Il empêche de fait le pluralisme électoral puisqu'avec une abstention de 35% (abstention au 1er tour des élections cantonales de 2008), il faut à un candidat plus de 19% (12,5/65) des voix au 1er tour.

Les conseillers généraux sont (en principe) renouvelés par moitié tous les 3 ans. Si vous avez déjà voté en 2008, vous ne revoterez pas cette année. Il est possible de vérifier sur le site du ministère de l'Intérieur si votre canton était concerné par les élections en 2004 ou en 2008.

Les conseillers généraux sont élus pour 6 ans... sauf s'il en est autrement. Ainsi avec le vote de la loi,nous élisons cette année nos derniers conseilles généraux. Ils seront remplacés en 2014 des conseillers territoriaux. Les conseillers élus en 2004 ont donc un mandat de 7 ans et ceux élus en 2011 un mandat de 3 ans.


 Et voilà ce que j'ai eu la chance de recevoir du Front National à l'occasion de ces élections.

Cher(e)s ami(e)s,

Nous sommes à moins de 50 jours des élections cantonales et à 15 jours du dépôt des candidatures.

Ces élections sont importantes car elles démontreront la vitalité du Front National dans une période où nous sommes revenus au centre du débat politique. Les 18 % d’intentions de vote pour Marine Le Pen et l’enthousiasme qu’elle suscite sur le terrain en sont la preuve. Et ce n’est qu’un début !

Le Front National devient une force puissante, incontournable qui menace le système UMPS.

Or, à ce jour, il manque encore quelques candidatures pour les élections cantonales dans certains départements. Nous avons besoin de vous.

J’ai l’honneur de solliciter votre candidature pour ces élections. Sans votre aide, le Front National ne sera pas en mesure d’être présent sur l’ensemble du territoire national. Si vous l’acceptez, vous pouvez être soit candidat titulaire, soit suppléant. D’un point de vue financier, je vous précise que la campagne ne coute pas un seul centime aux candidats.

La parité étant appliquée pour les cantonales, nous devons présenter pour ces cantonales 1800 candidates et 1800 candidats. Par ailleurs, les dames ont la possibilité, comme pour les autres scrutins, d’être candidates sous leur nom de jeune fille.

Je me permets de vous joindre une fiche à me faire parvenir le plus rapidement possible.

Mon assistante, Alexandra Piel, se tient à votre service au 01.41.20.21.90 pour répondre à vos questions.

Vous remerciant pour l’intérêt que vous prendrez à la défense de nos idées, je vous prie de croire,
Cher(e)s ami(e)s, en l’assurance de ma considération.