Et voilà, je suis finalement passé à côté de l'événement politique du week-end : les universités d'été du Front National (eux aussi comme au P.S. ils disent universités et non campus comme l'U.M.P. et Nadine Morano).

Complètes, ces universités étaient. Complètes, cela fait 300 personnes au Front National. Ils ont même dû refuser du monde.

Jean-Marie se passera donc de mes 30€. Quant à moi, je suis passé à côté de tous les beaux discours. Et ça, ça me fait vraiment enragé, surtout quand Marine trouve de si belles phrases : "Nous aimons trop la France pour ne vouloir qu’être heureux !"

Pour les plus courageux, l'entièreté du discours se trouve ici. Moi, en tant que recalé des universités, j'ai eu le droit de l'avoir en avant-première dans ma boîte aux lettres. Pour celui de Jean-Marie, c'est .